Je ne suis pas un vrai gars de gym

Je ne suis pas un vrai gars de gym.

Oui, je m’entraîne. Mais ce n’est pas pour avoir des bras énormes pour faire mouiller les jeunes filles de 18 ans. Je m’entraîne car c’est bon pour mon mental, pour mon esprit. Ça me permet de faire le vide et de déstresser de mon métier qui m’en demande parfois beaucoup. Y’en a qui font de la méditation, moi je sue en benchant des « plates ».

Je ne prend pas de créatine où 56 cochonneries de ce genre. Honnêtement, je juge un peu les gens qui prennent ce genre de trucs. C’est peut-être pas un hasard, mais il y a seulement deux lettres qui séparent le mot « créatine » du mot « crétin ».

Je juge aussi les gens qui vont au gym sur leur « 36 ». Les filles arrangées comme si elles allaient clubber au Radio Lounge (ou autre club de marde qui te font croire que t’es cool si t’es sur une guest-list), ou les gars qui s’entraînent en jeans avec une chemise à manches courtes, du gel dans les cheveux pis une face de 5 à 7.

Moi, je ne vais pas au gym pour impressionner le monde. La preuve, j’y vais pas maquillé. Et sans blague, il m’arrive d’y aller en pyjama, car dans ma tête un pyjama c’est comme des joggings mais avec des motifs…

Je n’aime pas non plus faire des abdos, car je ne connais pas les VRAIS noms pour les exercices d’abdos. Alors mes notes ressemblent à ça :

 

gym

Par contre, j’aime alterner sur une machine avec quelqu’un que je ne connais pas car lorsqu’il fait son exercice et que j’attends à côté, je me sens obligé d’avoir l’air du gars le plus occupé au monde. Je veux lui montrer que je suis au-dessus de ça moi, attendre après une machine. Je me promène donc dans mon iPhone avec une face de gars occupé comme si je gérais des placements à la bourse de plusieurs milliers de dollars.

J’aime à quel point le gars qui s’occupe de mettre la musique au gym se doit d’être la personne la moins susceptible de la terre quand tu te rends compte que tout le monde sans exception a des écouteurs. Et oui, j’ai dit « le gars ». Ça ne pourrait clairement pas être une fille.

Y’a une règle non-écrite au gym qui dit que s’il y a une serviette sur un appareil, c’est qu’il y a quelqu’un qui l’utilise, alors choisis-toi une autre machine.

Un bon matin, j’vais arriver à l’ouverture du gym avec une pile de 100 serviettes, en installer une sur chaque machine, et crisser mon camp pour la journée.

Sur ce, j’dois vous laisser, j’m’en vais enfiler mon complet Hugo Boss pour aller m’entraîner.

Amicalement,

DoucheRoof.

Cliquez ici pour voir l’épisode

Prank Call #5 – Nissan Sentra
Épisode #4 – Le Gym


Pour voir Alex Roof en show, cliquez ici! 



Produit par Alex Roof et Le Dude de ConneriesQc.